Gare aux « petits » changements dans votre testament

Gare aux « petits » changements dans votre testament

Noël arrive à grands pas et les discussions de coin de table aussi. À chaque rassemblement familial ou amical, nos notaires se font interpeller par leurs proches à propos d’un « petit » changement qu’ils ont apporté à leur testament : « J’ai fait le changement sur un petit bout de papier que je garde à la maison. C’est vraiment minime comme modification, rassure-toi. » Pour le notaire, soucieux de protéger son client, qui est dans le cas présent un ami ou un membre de la famille, ces quelques mots sont loin d’être rassurants.

Petit changement, grandes conséquences

Tout changement, si mineur soit-il, peut avoir beaucoup de conséquences. Souvent, pour une question de coûts, les gens choisissent de ne pas contacter leur notaire pour apporter des modifications dans leur testament. Or, tout changement apporté à un testament qui est consigné dans un document autre qu’un acte notarié doit faire l’objet d’une procédure de vérification et celle-ci est beaucoup plus dispendieuse qu’un codicille fait devant notaire. Sans compter les délais occasionnés.

Gardez également à l’esprit que le document qui est conservé à votre résidence peut être détruit par une personne défavorisée par ce changement ou, encore, qu’il risque de ne pas être reconnu par le tribunal pour vices de forme. La signature, par exemple, est une condition essentielle pour tous les testaments et c’est souvent la première chose qui est oubliée. « Les clients vont rayer et annoter leur copie conforme de testament en croyant que leurs modifications seront valides d’emblée et ils ne signeront pas sous le texte modifié », explique Me Audrey-Anne Girardin, notaire spécialisée en droit des personnes chez Boudreau et associés.

« L’absence de témoin est également un cas fréquent. Avec les technologies, les gens rédigent leur “lettre” à l’ordinateur, l’imprime et la signe. Or, comme ce n’est pas écrit à la main, il doit y avoir signature de deux témoins qui ne sont pas nommés au testament », ajoute Me Girardin. Les modifications peuvent aussi être incompatibles avec votre testament, ce qui laissera alors un vide que la loi devra combler, parfois à l’encontre de vos volontés.

Refaire son testament : Bonne ou mauvaise idée?

Dans certains cas, il arrive qu’un changement soit suffisamment important pour que le notaire conseille au client de refaire son testament. Lorsque celui-ci règle une succession, il doit consulter le dernier testament et, le cas échéant, le codicille, faisant ainsi en sorte que les héritiers pourront constater les modifications apportées par le légataire. En revanche, si votre testament est refait, seul ce dernier sera alors traité et connu. Dans tous les cas, il est toujours préférable de discuter de votre situation avec votre notaire qui vous conseillera adéquatement.

N’attendez pas au prochain rassemblement de famille, faites-le maintenant!