Vivrez-vous (virtuellement), après votre décès?

Vivrez-vous (virtuellement), après votre décès?

À une certaine époque, pas si lointaine, on rangeait ses informations personnelles dans une filière ou une boîte à la maison. Aujourd’hui, la plupart des données sont archivées numériquement. C’est fort pratique, certes, mais encore faut-il prévoir ce qu’il adviendra de ce patrimoine virtuel après votre trépas. Autrement, vous risquez bien de vivre (virtuellement) bien au-delà de votre mort!

À une certaine époque, pas si lointaine, on rangeait ses informations personnelles dans une filière ou une boîte à la maison. Aujourd’hui, la plupart des données sont archivées numériquement. C’est fort pratique, certes, mais encore faut-il prévoir ce qu’il adviendra de ce patrimoine virtuel après votre trépas. Autrement, vous risquez bien de vivre (virtuellement) bien au-delà de votre mort!

Qu’arrivera-t-il de vos courriels, de vos fichiers de travail, de vos comptes sur les réseaux sociaux, de vos accès bancaires, de vos sites Internet (si vous en avez), après votre décès? Y avez-vous seulement pensé? Il serait sage de planifier la fermeture de vos comptes, afin d’éviter que de précieuses informations tombent entre des mains malveillantes.

Lorsque vous faites votre testament ou le mettez à jour, parallèlement à l’évaluation de vos actifs et de vos passifs, vous devriez donc évaluer également votre patrimoine virtuel, afin de vous assurer que toutes les données vous concernant soient conservées ou détruites le cas échéant, à la suite de votre décès. Pour guider la personne qui s’occupera du règlement de votre succession, il serait aussi pertinent de répertorier et de consigner par écrit les sites que vous consultez régulièrement et les informations pertinentes y étant rattachées. Informez ensuite votre liquidateur ou une personne de confiance.

N’oubliez pas qu’une boîte de courriels peut contenir beaucoup d’informations personnelles et confidentielles. Ne laissez pas votre vie et les détails la composant aux vues de tous ! Bref, assurez-vous que les comptes qui doivent être fermés et les informations qui doivent être détruites le soient.

6 conseils concernant votre patrimoine virtuel

Dominique Froment, du journal Les Affaires, a dressé en 2010 une liste des différentes étapes à considérer en matière de patrimoine virtuel. Il est vrai que l’article en question n’est pas récent, mais plusieurs points demeurent intéressants :

1. Faites l’inventaire de vos actifs virtuels;

2. Demandez-vous ce que vous voulez qu’il advienne de chacun de ces éléments à la suite de votre décès;

3. Vérifiez la politique de votre fournisseur de services numériques lors du décès d’un utilisateur;

4. Précisez dans votre testament et dans votre mandat d’inaptitude vos dernières volontés concernant votre patrimoine virtuel;

5. Dites à votre notaire à qui donner vos codes d’accès et mots de passe;

6. Exigez que l’on détruise le disque dur de votre ordinateur avant qu’il soit recyclé.